Les petits plus pour améliorer ses pourboires

Si une apparence soignée et un beau sourire font partie des rudiments du métier de serveur, existe-t-il d’autres gestes ou trucs pour avoir des pourboires plus généreux ? Voici quelques idées à tester…

Se présenter aux clients
Pour Nicolas, serveur dans un restaurant de Laval avec treize ans d’expérience au compteur, il est important dès le début de créer un contact avec le ou les clients : « Dès ma première approche, je me nomme pour créer un contact et je leur dis que je suis là pour eux. Ça apporte une touche personnelle, explique-t-il. Le but, c’est qu’ils te voient comme une personne à part entière. »

Maîtriser sa carte
Vient ensuite le moment de prendre la commande. « Cela semble évident, mais c’est important de bien connaître les plats qui sont à la carte, insiste Nicolas. La provenance des produits, la carte des vins, etc. Il faut que le client sente qu’on sait de quoi on parle. La pire des choses, c’est d’inventer ou de mentir, car on risque de perdre toute crédibilité… et la confiance du client. »

Être honnête
On sait logiquement que, dans le métier, plus on vend et plus le pourboire sera élevé. Certains sont donc tentés de vendre les articles les plus chers, mais détrompez-vous : « L’honnêteté, c’est la base, conseille Nicolas. Moins tu penses à ta poche et plus les clients vont l’apprécier. » Pour Mathilde, serveuse dans un restaurant de spécialités montréalaises dans le Vieux-Port, le naturel et la spontanéité sont essentiels. « Je veille toujours à servir le client comme j’aimerais qu’on me serve », explique-t-elle.

Constamment suggérer, ne jamais forcer
« Dans 100 % des cas, je vais proposer un apéritif en conseillant des choses spécifiques, dit Nicolas. À la fin du repas, j’apporte automatiquement la carte des desserts, cafés et digestifs. Je ne demande pas, car souvent en fin de repas les gens sont pleins et disent non, alors que si la carte est devant eux, la tentation sera là. Il ne faut pas les forcer, mais constamment suggérer pour qu’ils succombent. Et si c’est le cas, ça peut être un 10 $ de plus par personne… »

Prêts pour l’addition ?
Quand le moment est venu de présenter la note, pensez à ne pas brusquer vos hôtes. « Je préfère toujours confirmer avec les invités s’ils sont prêts pour l’addition, car s’ils sentent que tu veux qu’ils partent, ils ne vont pas apprécier. Il ne faut surtout pas les presser », recommande le serveur. Mathilde, quant à elle, choisit ce moment pour entamer une discussion et créer un lien avec le client, juste avant le paiement. « Comme on a essentiellement une clientèle de touristes, je demande aux gens d’où ils viennent, etc., car c’est aussi à ce moment que j’ai le plus de temps », explique la jeune femme.

Ne pas regarder le compteur
Certains passent leur soirée à compter leurs sous, au risque d’être démoralisés par une cagnotte décevante. Nicolas le déconseille : « J’essaie de ne pas regarder mes pourboires pendant mon quart pour rester dans la même énergie. L’invité ne doit jamais sentir que tu as passé une mauvaise journée, il faut toujours garder le sourire ! »

Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#