Rédiger son CV pour un emploi saisonnier

Les travailleurs saisonniers sont souvent forcés de changer régulièrement d’employeur ou d’activité professionnelle. Comment réussir à vendre cette diversité d’emploi auprès d’un recruteur ? Quelques conseils pour se démarquer.

Regrouper ses expériences

Pour donner de la cohérence à son CV, on peut regrouper ses expériences de travail plutôt que de présenter séparément chacun de ses emplois antérieurs. Tout en privilégiant une structure chronologique, on indique d’abord le type de poste occupé, puis les entreprises dans lesquelles on a travaillé, en mentionnant la ou les années à côté de chacune d’elles.

« Si on a effectué les mêmes les tâches dans ces postes, on peut aussi les nommer une seule fois plutôt que de les répéter sous chaque entreprise. De plus, en mentionnant uniquement les années et non les mois, on crée plus facilement une impression de continuité », explique Marie-Chantal Germain, conseillère en emploi chez Libre emploi, à Québec.

Orienter son CV pour l’emploi saisonnier

Un CV bien ciblé aura plus de chances de retenir l’œil du recruteur. « L’idéal est de faire ressortir les postes qui ont un lien avec le type d’emploi postulé. Si on a d’autres expériences, on peut les rassembler dans une section Autres emplois, sans énumérer les tâches », précise Marie-Chantal Germain. Idem pour les formations et le bénévolat : on ne les fait ressortir que si elles sont pertinentes à l’emploi visé. Enfin, si on s’intéresse à plusieurs types de postes, mieux vaut décliner son CV en plusieurs versions.

On a vécu une expérience d’emploi désagréable ? La conseillère recommande de la passer sous silence. « Pour bien parler de sa candidature, c’est important d’aimer son CV. Et comme on n’indique que les années, on peut souvent retirer une expérience sans créer de trou dans la ligne du temps. » Sauf exception, le CV devrait remonter à 15 ou 20 ans en arrière, tout au plus, à moins qu’on désire signaler une expérience particulièrement importante.

Jouer ses atouts dans son profil

Bien que le profil apparaisse au début du CV, Marie-Chantal Germain suggère de rédiger cette section à la fin, lorsqu’on a une vue d’ensemble de son parcours. On peut notamment y mettre en valeur le nombre d’années d’expérience, le domaine de spécialisation et les aptitudes professionnelles. Avoir occupé plusieurs emplois saisonniers ou temporaires démontre entre autres la capacité d’adaptation et la polyvalence.

Soigner son approche

Enfin, il faut se rappeler qu’envoyer un CV par courriel suffit rarement pour décrocher un emploi saisonnier. Une bonne lettre de présentation et une démarche proactive sont essentielles pour se distinguer et s’assurer que son CV atterrisse entre bonnes mains !

Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#