Des conseils de recherche d’emploi à oublier

Le monde de l’emploi n’est plus ce qu’il était. Aussi, certains conseils classiques de recherche d’emploi ne s’appliquent plus, selon le magazine Forbes, qui a récemment dressé une liste de conseils à mettre au rancart.

Pour être un chercheur d’emploi bien de son temps, voici les recommandations et les généralités qu’il ne faut surtout pas prendre en considération.

La recherche d’emploi est un travail à plein temps

Rien de plus faux ! Les chercheurs d’emploi les plus efficaces y consacrent seulement une heure par jour. On évalue qu’il faut en moyenne 20 minutes pour trouver une offre d’emploi correspondant à son profil, 20 minutes pour adapter son CV en fonction de l’offre et 20 minutes pour « réseauter » avec les personnes-clés pouvant mener à cet emploi.

Le saute-mouton professionnel est nuisible

Si les employeurs s’attendent à vous compter parmi eux pendant plusieurs mois consécutifs, rares sont ceux de nos jours qui valorisent une carrière complète passée au sein de la même entreprise. Vos changements de boulot tous les 2 ou 3 ans seront au contraire vus comme une preuve de votre capacité d’adaptation et de votre résistance au changement.

Ne postulez pas si vous ne vous qualifiez pas à 100 %

Les offres d’emploi sont souvent rédigées à partir d’une compilation des compétences d’une équipe entière, et rares sont les employeurs qui s’attendent à ce qu’un seul candidat les possède toutes. « Il se peut même qu’on vous considère comme surqualifié si vous pouvez vraiment remplir toutes les exigences d’un affichage de poste », croit Jenn Lofgren, coach d’emploi chez Incito.

Votre CV est votre meilleur outil

Depuis l’arrivée de LinkedIn, votre profil en ligne est souvent bien plus important que votre CV sur papier. Les chasseurs de têtes recrutent massivement sur le web et votre CV pourrait même ne jamais être vu par votre futur employeur.

Votre CV ne doit pas dépasser 2 pages

« Tant que votre CV contient les informations les mieux ciblées possible en fonction du poste que vous postulez, sa longueur n’a pas d’importance », rappelle Nicole K. Webb, du groupe NK Solutions.

Le CV est constitué d’une liste d’emplois

Les listes à puces alignant platement vos emplois antérieurs ne vous mèneront pas loin. Elles indiquent où vous avez travaillé, mais pas ce que vous avez fait. « Écrivez plutôt au sujet des compétences développées sur différents projets, ou racontez l’influence de votre travail sur le développement des entreprises pour lesquelles vous avez travaillé », conseille Lisa Kaye McDonald, de Career Polish Inc.

Une seule version du CV suffit

Il fut une époque où une seule version de votre CV, la plus exhaustive possible, vous assurait de nombreuses entrevues d’embauche. « Cette époque est révolue, dit Tonya Echols, de Thrive Coaching Solutions. Dans les grandes entreprises, la première analyse de votre CV est faite par une intelligence artificielle qui en dégage les mots-clés principaux. Il convient donc d’y mettre surtout les expériences et compétences les plus utiles au poste que vous convoitez. »

De nos jours, tous les emplois se trouvent en ligne

Certes utile, la recherche d’emploi sur le web n’est pas toujours miraculeuse. « Les chercheurs d’emploi qui ont du succès sont ceux qui ont une approche multiple, utilisant à la fois le web et leurs réseaux personnels, ou soumettant des candidatures spontanées auprès de leurs entreprises préférées », conclut Christine Mann, du cabinet Mann Consulting.

Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#