4 régions au Québec où travailler dans l’industrie du tourisme cet été

L’industrie touristique au Québec, ce sont des recettes annuelles de 12,8 milliards, 31 292 établissements partout dans la province en restauration (50 %), en loisirs et divertissements (21 %), en hébergement (18 %), en transport (7 %) et en services de voyage (4 %), une grande majorité de petites entreprises (84 % comptent moins de 20 employés) et un milieu de travail bien souvent enchanteur.

Envie de participer à cette économie qui s’investit à satisfaire les visiteurs qui ont choisi de faire du Québec leur destination-vacances ? Voici 4 régions au Québec où travailler dans l’industrie du tourisme cet été.

Charlevoix

Puisque Québec, la région voisine, se bute à une situation de plein emploi et peine elle-même à répondre à la demande touristique, Charlevoix ne peut se fier à la métropole pour combler ses besoins en main-d’œuvre. Or, été après été, des foules s’y déplacent pour côtoyer son fleuve et sa faune, pour séjourner dans ses villages pittoresques ou pour s’asseoir à ses bonnes tables. La région réclame conséquemment un grand volume de travailleurs estivaux. Selon le Conseil québécois des ressources humaines en tourisme (CQRHT), la pression sur son industrie touristique risque d’être encore plus forte en 2018 avec la venue du sommet du G7 à La Malbaie, en juin.

Outaouais

L’Outaouais est loin d’être seulement un passage vers Ottawa ! Des parcs, un casino, 800 km de sentiers, 20 000 lacs, des musées nationaux, 150 terrains de golf… En somme, une foule d’employeurs potentiels. Les conditions de travail ont la réputation d’y être excellentes, notamment parce qu’elles se doivent d’être concurrentielles avec celles offertes par les emplois au gouvernement, pénurie de main-d’œuvre oblige. Notons d’ailleurs que le salaire minimum en Ontario est passé à 15 $/heure au début de l’année, ce qui risque de pousser à la hausse les salaires de l’autre côté de la province.

Abitibi-Témiscamingue

Tourisme d’aventure et loisirs de plein air vous intéressent ? Ces postes abondent dans cette région où les locaux se tournent davantage vers les emplois très lucratifs des industries minières. Autre piste : les Abitibiens sont reconnus pour avoir le cœur à la fête ! Ainsi, on retrouve dans la région aux grandes épinettes un nombre étonnant de festivals, et conséquemment, une tonne d’emplois dans le domaine culturel.

Gaspésie

Au cours des dernières années, la région n’a pas ménagé ses efforts de séduction auprès des touristes, et ceux-ci ont porté leurs fruits ! Selon la CQRHT, l’achalandage de visiteurs en 2017 a été tel qu’il a occasionné des fermetures et des pauses de certains services, faute d’un nombre suffisant d’employés pour répondre à la demande. Air salin et plein emploi : c’est un rendez-vous !

L’industrie touristique en son ensemble jongle avec une pénurie de main-d’œuvre. Choisissez votre destination, et bon été !

À lire: Les avantages d’un premier emploi dans l’industrie du tourisme

Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#