Recherche d’un emploi d’été étudiant : Le guide parfait

Recherche d’un emploi d’été étudiant – L’été représente pour les étudiants, une période de l’année idéale pour gagner de l’argent, acquérir une expérience, confirmer ses intérêts dans un domaine. Toutefois, la motivation de l’étudiant à travailler n’est pas forcément suffisante pour décrocher facilement un job d’été. Quelques conseils qui pourront faire la différence…

Recherche d’un emploi d’été étudiant : penser à se questionner 

Dans un premier temps, l’étudiant devra se demander quelles sont les raisons qui l’incitent à trouver un emploi d’été : est-ce la recherche d’argent? la volonté d’explorer de nouveaux domaines? le souci d’élargir son réseau? le souhait de s’investir dans son domaine de prédilection…? Pour que l’expérience du job d’été soit pertinente, il est préférable que l’étudiant travaille dans un secteur en lien avec ses études et qu’il oriente sa recherche après s’être posé quelques questions fondamentales sur ses intérêts, ses forces, ses compétences, ses priorités au travail, ses traits de personnalité, sa préférence géographique, son penchant pour un milieu de travail en particulier…

Où trouver un emploi d’été ? 

Spontanément, les étudiants vont répondre à des offres d’emploi affichées sur des sites de recherche d’emploi et sur les sites Web des entreprises, dans la section Carrières. Toutefois, le candidat doit se rappeler que 80 % des offres ne sont pas publiées sur la Toile, et qu’il existe des moyens pour les atteindre :

  • Les salons tels que le Salon des carrières pour finissants et diplômés, le Salon des emplois d’été, le Salon international – travail et bénévolat à l’étranger;
  • Le réseautage : même si solliciter ses amis, ses proches, sa famille, ses professeurs peut être assimilé à un véritable défi, il ne faut pas passer à côté d’un tel réseau de contacts qui est devenu indispensable pour la recherche d’un job d’été;
  • Les candidatures spontanées : une fois que l’étudiant s’est fixé son objectif de job d’été, il va pouvoir choisir les entreprises qui répondent à ses critères ou sélectionner les secteurs qui offrent régulièrement des emplois d’été à des candidats peu ou pas expérimentés (administration, hôpitaux, commerces de détail, loisirs, services à la personne), puis communiquer par téléphone ou par écrit avec le service des ressources humaines, ou idéalement directement avec la personne responsable du recrutement.

Oser sortir des sentiers battus 

Par dépit, ou alors par réelle motivation, l’étudiant peut aussi profiter de l’été pour travailler :

  • À l’étranger: Comme toute expérience à l’étranger, la recherche d’un emploi d’été étudiant se préparer bien à l’avance et l’étudiant doit se poser quelques questions cruciales pour orienter sa recherche : la durée du séjour, la rémunération ou non, le secteur d’activité, le pays selon plusieurs critères (distance, langue parlée, type de travail offert, climat…). Le jeune pourra aussi se rapprocher de l’ambassade du pays dans sa province pour obtenir des informations sur le marché du travail et aussi consulter The Canadian Guide to Working and Living Overseas, de Jean-Marc Hachey.
  • À son compte : les possibilités de créer sa petite entreprise sont illimitées et, dans certains cas, des aides financières peuvent être allouées aux étudiants afin qu’ils puissent démarrer dans de bonnes conditions. À titre d’exemple, Summer Company 2013 aide la population étudiante ontarienne, âgée de 15 à 29 ans, à concrétiser ses projets en offrant, sous conditions d’acception du dossier, une aide de 3 000 $ ainsi que des heures de conseil.

Avoir les bons outils pour communiquer 

La recherche d’un emploi d’été étudiant passe aussi par la maîtrise des outils de communication pour pouvoir postuler de façon professionnelle :

  • Le CV doit tenir sur une, voire deux pages, et préciser clairement – sans fautes d’orthographe – la formation, l’expérience, les centres d’intérêt du candidat;
  • La lettre de présentation – qui doit être adaptée pour chaque poste – mettra en évidence l’intérêt et la motivation de l’étudiant pour ledit job d’été. Il est bon qu’elle soit adressée nommément à la personne responsable du recrutement, démontrant ainsi déjà quelques qualités du candidat (curiosité, persévérance pour obtenir le nom);
  • L’identité numérique : il est fortement conseillé au jeune de « faire le ménage » sur sa page Facebook, ou autres, en enlevant photos et informations embarrassantes, car il y a de fortes chances que le futur employeur « googlise » son nom;
  • Site Internet : une façon pour l’étudiant de se démarquer pourrait être de créer un site Internet – sans prétention, à partir de WordPress par exemple (site gratuit) –pour présenter ses réalisations; ceci aura également le mérite de montrer ses compétences informatiques, point toujours apprécié dans le monde du travail;
  • La lettre ou le courriel de suivi : après l’entretien, l’étudiant qui se manifestera auprès du recruteur saura se démarquer par sa rigueur et sa considération.

    Vous pouvez aussi consulter le guide d’adresses pour trouver un emploi d’été.


Réseau d'emplois Jobs.ca

#